Pour de simples mots

Alice est une auteure à succès qui enchaîne les best-sellers. Elle attise l’impatience de ses lecteurs autant que la curiosité de la presse. Elle entame l’écriture de son quinzième roman, « Tremplin pour la mort ». Nous allons en suivre pas à pas l’écriture.

Un roman dans le roman, découvrant les ressentis d’Alice lors de cette expérience particulière.

Max, quant à lui, est un tueur, mais pas comme les autres. Max a des principes, et s’il s’avère que l’un de ses clients se joue de ceux-ci. Bien mal lui en prit, car aucun retour en arrière n’est envisageable.

Il n’y a donc, à première vue, aucun rapport entre les deux, et pourtant... Quel est ce lien qui unit l’inspiration et le pouvoir ? Le fantasme et la mort ?

À quel moment se dit-on que le destin s’empare de notre âme et que l’on devient les spectateurs de notre propre vie ?

Cette histoire relate la naissance d’un livre jusqu’à son aboutissement, ou comment se laisser piéger par ses propres mots.


Le secret des poupées

Quatre ans après ses derniers meurtres, un tueur semble être de retour, s'inspirant des œuvres de Salvador Dali pour mettre en scène ses victimes.

L'affaire revient cette fois à Lucas Ballack, brillant capitaine, mais enfant terrible du commissariat.

Contre l'avis de tous, il requiert l'aide de son prédécesseur, Juliette Milo, remerciée après le fiasco de l'enquête antérieure. Cette collaboration ne s'avère pourtant pas aisée. Devenue alcoolique et cocaïnomane depuis son renvoi, Juliette se complaît dans sa déchéance.  Empreint de ténacité et d'extravagance, Lucas va alors se passionner pour la jeune femme et ses travers.

 

Mais que peut-on véritablement attendre  d'un homme aux mœurs débridées ?